Daniel Jonette, journaliste de l’Avenir du Luxembourg, a publié début mai dans son journal L’Avenir du Luxembourg les statistiques de l’Excelsior Virton. Voici, pour vous, les différentes stats de cette saison 2017-2018.

Les statistiques

Les 40 buts virtonais

  • 12 : N’Jo-Lea
  • 5 : Arenate
  • 4 : Lazaar
  • 3 : Muratovic, Devresse
  • 2 : Lamotte, Prudhomme, Vaccaro
  • 1 : Goulard, Serwy, Lesquoy, Angiulli, Schmit, Fall, 1 csc.

Les plus punis

  • Lesquoy : 6 CJ, 2CR
  • Vaccaro : 8 CJ, 1 CR
  • Fabris : 7 CJ, 1 CR
  • Angiulli : 5 CJ, 1 CR
  • Lazaar : 4 CJ, 1 CR
  • Arenate : 3 CJ, 1CR
  • Muratovic : 2 CJ, 1 CR.

Les Virtonais ont, au total, pris 8 cartes rouges et 71 jaunes cette saison.

30 joueurs

Au total, Frank Defays et son successeur Samuel Petit auront utilisé 30 joueurs cette saison.

  • 4 gardiens : Dupire (25 apparitions), Cremer (3), Collin (1) et Reichert (1)
  • 11 défenseurs : Angiulli (25), Fall (23), Devresse (18), Goulard (11), Harvey (9), Schmit (25), Lesquoy (24), Chardome (6), Martinet (6), Diakhaby (8), Gomes (1)
  • 8 médians : Vaccaro (27), Fabris (25), Prudhomme (17), Lamotte (21), Lazaar (23), Serwy (18), Vialette (2), Ansion (1).
  • 7 attaquants : N’Jo-Lea (28), Muratovic (14), Arenate (22), Bah (12), Stilmant (8), Protin (8), Hery (5).

Aucun joueur n’a donc pris part à l’ensemble des 30 matches cette saison.

Au classement

  • 10e place, 37 points, 11 v., 4 n., 15 d.
  • 40 buts inscrits : 10e attaque
  • 45 buts concédés : 7e défense

Les séries

  • La pire : 2/24 en début de saison
  • Les meilleures : 15/21 juste après et 13/18 en fin de campagne.

Les scores

  • Plus gros succès : 5-0 contre Hamme et 4-0 contre Oosterzonen
  • Plus gros revers : 4-0 à Knokke et 6-0 à Lommel

Sans but

Virton a joué 10 de ses 30 rencontres sans inscrire un but ; il en a livré 8 autres sans encaisser. Maasmechelen et Hamme sont les seules équipes
qui n’ont pas marqué contre les Verts. Et ceux-ci ont inscrit au moins un but à chacune des 15 autres formations de la série.

0/6 et 6/6

L’Excelsior a pris le maximum des points contre Maasmechelen et Oosterzonen ; il n’en a pris aucun face à Dessel, Knokke, Alost et Seraing.

Comme en 2009-10

À peu de choses près, cette saison ressemble très fort, sur le plan mathématique, à celle de 2009-10 qui avait suivi la relégation de D2. L’Excelsior l’avait entamée par un 0/21 avant de finir avec 42 points en 34 matches, soit une moyenne d’1,23 pt par match. Comme cette année (37 pts en 30 m.)

Les cotations des joueurs

1. Samuel Fabris : 6,46 Le joueur prêté par le Cercle de Bruges était déjà second du classement à mi­ saison, derrière Goulard qui est parti entre­temps. Son rythme complètement retrouvé, il a encore amélioré  son  rendement  dans  la  2e  partie de  saison,  s’érigeant  de  surcroît  en  véritable leader d’un navire qui menaçait de couler sous le poids des difficultés financières vécues par le club. Une vraie bonne pioche.

2. Geordan Dupire : 6,14 Un peu déçu par un transfert raté à l’entresaison, il  n’a  pas  totalement  répondu  aux attentes  en  début  de campagne.  Ou  en tout cas pas atteint le niveau  qui  était  le sien  lors  de  la  campagne précédente. Sans  se  montrer aussi  décisif  qu’en 2016­17, il a cependant corrigé le tir  après  la  trêve.  Alors  qu’il  était sans doute l’un des plus virulents pour se plaindre des retards de paiement, il n’en a heureusement rien laisé paraître sur le terrain.

3. Luigi Vaccaro : 6,11  Le  compère de  Fabris  dans  la  ligne  mé­diane  a  lui  aussi  amené  beaucoup  au  jeu virtonais dont il faut le plus souvent la vé­ritable  tournante.  Il s’est cependant montré un peu moins ré­gulier  que  l’ex-­Brugeois, alternant  les
prestations  haut  de gamme  avec  quelques autres  qui  furent un  peu  plus moyennes.

4. Lucas  Prudhomme :  6,10  La révélation  de  la  saison.  Le  jeune Attertois, s’il se montre encore un peu irrégulier vu son jeune âge, a prouvé  à  plusieurs  reprises  qu’il pouvait  devenir  l’une  des  figures de  proue  de  l’Excelsior  dans  un proche avenir.

5. Benjamin  Schmit  5,94  Un autre  jeune  qui  a  pris  du  galon cette année. Médian défensif (son poste  de  prédilection)  ou  arrière droit (une nouveauté pour lui), il a répondu à l’attente avec une abné­gation jamais démentie.

6. Lamine Fall : 5,91 Même si on lui a associé plusieurs partenaires en défense centrale (Goulard, Angiulli ou encore Devresse) ou s’il a parfois  été  décalé  à  gauche,  il  a dans  l’ensemble  assuré  malgré une baisse de régime en octobre et novembre.

7. Medhi  Lazaar  5,90  Capable de faire la différence sur un coup d’éclat,  il  est  sans  doute  le meilleur  dribbleur  de  l’Excelsior et  ménage  rarement  ses  efforts, mais il doit encore apprendre à se montrer plus concret.

8. Manu  Angiulli :  5,85  Une  moyenne  de  5,29  à  l’issue  du 1er tour, mais 6,42 pour l’ensemble du  second.  Cela  en  dit  long.  Très solide derrière quand il est pleinement concentré.

9. Lucas  Lamotte :  5,82  Encore un jeune qui s’est révélé cette saison. Son pied gauche lui a permis de  marquer  deux  buts  et  de  distiller quelques  assists.  Il  doit  encore se  forger  un  mental  plus  solide et gagner en régularité.

10. Arthur  N’Jo­Lea 5,74  Le meilleur  buteur  virtonais  de  cet exercice  (12 buts)  n’arrive  qu’en 10e position  dans  ce  classement parce  qu’il  est  passé  quasiment inaperçu  dans  certains matches (10 fois coté 5 ou moins cette saison), mais quand les conditions de jeu lui sont favorables, il peut faire mal.  Il  a  dû  aussi  se  familiariser
avec  un  rôle  assez  nouveau  pour lui, d’unique attaquant de pointe

11. Jeremy Serwy : 5,67 L’ancien joueur du Sporting de Charleroi a mis du temps à recouvrer un bon niveau, après plusieurs mois sans jouer, puis il s’est blessé lorsqu’il a donné  l’impression  de  retrouver ses meilleures sensations.

12. Thibaut Lesquoy 5,58 S’il a clairement  le  potentiel  pour  être l’indiscutable  titulaire  à  l’arrière gauche,  il  ne  s’est  pas  encore  dé­
parti  totalement  de  son  manque de  régularité.  Il  paie  à  la  fois  les deux cartes rouges qu’il a reçues et un début d’année 2018 délicat.

13. Alex Arenate 5,55 Un peu à l’instar  de  N’Jo­Lea,  on  ne  sait  jamais trop  à  quoi  s’attendre  avec lui. Il alterne encore trop les bonnes et les mauvaises prestations.

14. Edvin Muratovic : 5,25 Parti au  mercato  après  avoir  inscrit trois buts, dont deux penalties (et pris  une  carte  rouge  aussi).  Des stats insuffisantes pour un joueur qui n’est pas dépourvu de qualités, mais  n’a  pas  donné  l’impression de faire tous les efforts nécessaires pour exprimer celles-­ci. ■

1 Commentaire

  1. LEJC dit :

    très jolie analyse – que l’Excelsior vive encore de nombreuses belles années avec une âme GAUMAISE!

Laisser un commentaire