vs
18 novembre 2017
Score: 2 - 1
  • 1-0 18e Muratovic sur pen
  • 1-1 32e Scheelen
  • 2-1 39e Lazaar

Virton : Dupire, Schmit, Martinet, Fall, Lesquoy, Fabris, Vaccaro, Njo-Léa (90e+2 Serwy), Lazaar (90e Devresse), Lamotte (73e Arenate), Muratovic.

Lommel : Clepkens, Cauwenberg, Neven, Swers, De Bruyn, Vermijl (68e Gaethofs), Brebels, Scheelen (86e Ket), Sula, Gueroui, Ruyssen.

Cartes jaunes : Clepkens, Martinet, Arenate, Brebels, Neven.

Arbitre : G. Chaspierre.

Assistance : 788.

Tout ce dont Yvan Georges raffole – L’Avenir du Luxembourg

Exception faite d’un succès en mai dernier face à une équipe A’ d’un Beerschot déjà sacré, l’Excelsior n’avait plus vaincu un leader du classement depuis le 3 octobre 2010.

La victoire conquise ce jour-là face à Visé avait d’autant plus de saveur qu’elle mettait fin à une série de sept revers concédés en entame de championnat. Autant dire qu’elle n’était pas spécialement attendue.

Celle de ce samedi non plus, d’ailleurs, face à des Lommelois qui n’avaient concédé qu’une défaite et carburaient jusque-là à une moyenne de trois buts par match. Virton, à la traîne au classement, laminé une semaine plus tôt à Knokke et privé de surcroît de cadres comme Fall et Angiulli, pouvait difficilement avancer des arguments en sa faveur à l’heure d’entamer cette partie. Et Frank Defays était d’autant moins rassuré qu’il avait vécu une séance d’entraînement pour le moins compliquée deux jours plus tôt. «Peut-être la plus difficile depuis que j’ai débarqué à Virton, confiait-il après le match. Dans la concentration, la discipline, c’était un peu n’importe quoi. La preuve que le foot est bizarre et que ce qui se passe le week-end ne reflète pas toujours ce qu’on a pu observer en semaine.»

Et comment! Les jeunes Virtonais ont en effet réussi le résultat de la soirée. Et livré leur prestation la plus aboutie de leur premier tiers de compétition. Avec une défense inédite de surcroît, dont la moyenne d’âge ne dépassait pas les 21 ans, avec les jeunes Lamotte et Martinet titularisés pour la première fois, les Gaumais ont fait mieux que se défendre dans ce match, justifiant leur succès par une débauche d’énergie et une solidité collective remarquables ainsi que quelques réactions incisives. Comme celle qui a permis à un Lazaar très entreprenant de rendre l’avance à l’Excelsior peu avant la mi-temps, en exploitant un joli travail de Schmit sur le côté droit.

Certes, le leader avait entamé la partie en mode conquérant, multipliant les passes et les appels pour s’approcher du domaine défendu par Dupire. Mais sans jamais véritablement mettre celui-ci en péril. Articulée autour d’un Fall très solide, soutenue par un duo Fabris-Vaccaro très travailleur, aidée aussi par une première ligne qui ne ménageait pas ses efforts en perte de balle, l’arrière-garde des Gaumais tenait le choc. Et mettait à profit sa première possibilité pour ouvrir le score contre toute attente.

Après l’égalisation de Scheelen et le 2-1 de Lazaar dans la foulée, Lommel allait certes tenter, en 2e période, d’imprimer son rythme et de mettre hors position un bloc toujours aussi compact, mais en vain. À tel point même que Dupire, décisif en deux occasions, n’allait guère avoir plus de boulot que son vis-à-vis.

Cet Excelsior combatif, enthousiaste et même brillant par instants – tout ce dont le stade Yvan Georges raffole en somme – s’offre ainsi, méritoirement, une victoire aux allures de véritable référence et présente un bilan récent de 9 sur 12 qui le ramène tout près de Dender, Berchem et Seraing. Et lui permet de distancer le duo Châtelet – Maasmechelen. Le tout avant d’accueillir Alost samedi pour une belle occasion d’augmenter un peu plus son capital-points. Et du même coup le chiffre des assistances?

 

1 Commentaire

  1. François BRETON dit :

    Félicitations aux joueurs de VIRTON, ce n’est pas évident pour eux en ce moment. Ils ont eu une certaine pression, il fallait garder confiance. Ils ont prouvé qu’ils avaient le mental nécessaire pour remonter dans le quatuor de tête du tableau,voir terminer dans les trois premiers , sur le podium.
    Je crois à une remontée spectaculaire de l’équipe et du groupe.
    Merci aux dirigeants d’avoir fait confiance à Franck DEFAYS, très bon entraineur, très pro, ce n’est pas évident pour lui, encore une fois il a su trouver le bon noyau de départ et la composition d’une équipe qui à l’avenir va faire parler d’elle.
    La saison prochaine cette équipe sera compétitive, que les dirigeants gardent le même noyau du groupe, pour la cohésion et le collectif.
    Les garçons semblent avoir une très bonne mentalité et l’esprit de groupe.
    Allez les gars , allez RE VIRTON, nous sommes avec vous.
    ON Y CROIT.

Laisser un commentaire