A 10 Virton s'incline face à Alost

[tb_match id="5725"]
    • 1-0 35ème Angiulli
    • 1-1 72ème De Neve
    • 1-2 86e Bangoura
Virton : Dupire, Schmit (88e Stilmant), Angiulli, Fall, Lesquoy, Fabris, Vaccaro, Njo-Léa (76e Goulard), Lazaar, Lamotte (68e Serwy), Muratovic. Alost : Van Den Noortgaete, De Coninck (68e De Koker), Yala Lusala, Diarra, Mitu (90e+2 Marmitte), De Neve, J. Geenens, De Rock, Verstraeten, F. Geenens, Bangoura (88e De Man). Cartes jaunes : F. Geenens, De Neve, Vaccaro. Carte rouge : 73e Angiulli (deux jaunes). Arbitre : L. Willems. Assistance : 841   [tb_standings limit="0" comp="47" season="160" club="105" linktext="Voir tous les records" title="Records"]

Angiulli et les Verts ont tout gâché - L'Avenir du Luxembourg

Un but, mais surtout un carton rouge regrettable pour Manu Angiuilli.-ÉdA Mathieu Golinvaux
Après le beau succès face au leader, les Virtonais avaient toutes les cartes en main pour confirmer face à Alost. Ça n’a pas suffi. Sept jours seulement après avoir impressionné en dominant le leader, les Gaumais n’ont pas pu confirmer face à Alost. Pourtant, à l’issue de cette joute, les ouailles de Frank Defays avaient de quoi afficher des regrets. Car face à des Oignons qui semblaient accessibles, les Verts avaient, en plus, toutes les cartes en main pour aller chercher un second succès de rang, synonyme, pour la première fois cette saison, d’une sortie de la zone rouge. Au premier acte, tout n’était évidemment pas parfait et Alost frappait d’ailleurs le montant. Mais si les Virtonais, dominateurs, ne se créaient pas une pléthore d’occasions, il ne manquait qu’un brin de réussite dans l’avant-dernier geste pour faire la différence. Même acquise de manière un peu heureuse juste après la demi-heure, l’ouverture du score n’était d’ailleurs pas volée et on pensait, à ce moment du match, que le plus dur était fait. Tout sourire à l’heure de rentrer aux vestiaires, Manu Angiulli allait toutefois vite déchanter. Les Gaumais remontaient malgré tout sur le terrain avec de bonnes intentions et Muratovic ne passait pas loin de doubler la marque. Les Verts oubliaient ensuite d’appuyer sur la pédale d’accélérateur. Alost en profitait pour se rapprocher du domaine de Dupire et égaliser. «Au moment où on se préparait à faire entrer du sang neuf, rageait Defays. Antoine Goulard devait apporter un peu de muscle et de fraîcheur défensivement. » En plus de l’avantage au marquoir, les Verts perdaient dans la même minute Angiuilli, pas très inspiré sur le coup. « Un double coup sur la tête, reprenait le T1. Ces garçons, vous les voyez une fois par semaine, je vis avec eux tous les jours. Je peux lui en vouloir dans l’immédiat, après, il reste mon joueur, je vais juste essayer de comprendre pourquoi. » En infériorité numérique, les Virtonais ne relèveront jamais la tête. « Je vis avec l’équipe tous les jours, je vis la situation du club tous les jours, ajoutait encore l’entraîneur. Si vous ne la connaissez pas, c’est difficile de juger. C’est humain ce qu’il se passe dans cette équipe après avoir pris un coup sur la tête. On a senti que dès que les choses se sont compliquées, l’équipe a été complètement abattue. » Les Verts dans les cordes, la sentence semblait inéluctable. Bangoura le confirmait et envoyait le coup de poignard fatal dans le final.